menu close menu


 

fleuret
Le Fleuret
C’est une arme de pointe à l’origine une arme d’étude apparue en France au XVIIe siècle.
Elle est légère et flexible.
La lame est de section rectangulaire.
Arme de conventions (ou priorités), toutes les touches ne sont pas valables, c’est après analyse de la phrase d’armes que la touche est validée ou non par l’arbitre. Les actions sont en général très rapides et explosives.
Quelques champions : Christian d’Oriola, Alexandre Romankoff, Philippe Omnès, Valentina Vezzali

 

 

sqbre
Le Sabre
C’est une arme de pointe, de tranchant et de contre-tranchant, à l’origine une arme de cavalerie.
Elle a une section en « V », qui devient rectangulaire sur l’extrémité.
C’est comme le fleuret, une arme de conventions qui donne la priorité à l’attaque mais où une touche non valable n’interrompt pas l’assaut.
Les actions sont extrêmement rapides et les conventions assez complexes pour les néophytes.
Quelques champions : Jean-François l’Amour, Damien Touya, Viktor Krovopuskov, Aladar Gerevi

 

 

epee
L’Epée
C’est une arme de pointe. Elle vient directement de la rapière du XVIe siècle. C’est la plus lourde et la plus rigide des armes.
La lame a une section en « V ».
Armes sans conventions, le premier qui touche marque le point et les touches simultanées sont comptabilisées. Les assauts sont plus lents que pour les autres armes avec des phases d’attente et d’observation.
C’est l’arme la plus facile à aborder du fait de la simplicité de ses codes.
Quelques champions : Philippe Boisse, Philippe Riboud, Eric Srecki, Laura Flessel